Municipales en Seine-Maritime : Marion Maréchal-Le Pen soutient les candidats FN à Rouen

Publié: 3 février 2014 dans News, Politique
Tags:, , , ,
Marion Maréchal-Le Pen, entourée de Damien Lenoir, Nicolas Bay et Guillaume Pennelle, a donné le coup d’envoi officiel de la campagne du FN aux municipales, en Seine-Maritime, samedi 1er février 2014, à Rouen. (Photo DR)

Marion Maréchal-Le Pen, entourée de Damien Lenoir, Nicolas Bay et Guillaume Pennelle, a donné le coup d’envoi officiel de la campagne du FN aux municipales, en Seine-Maritime, samedi 1er février 2014, à Rouen. (Photo DR)

L’ambiance est plutôt bon enfant en fin de journée, ce samedi 1er février 2014, à Rouen, à la permanence du Front National. Et pour cause, la députée Marion Maréchal-Le Pen a fait le déplacement pour un point presse sur les élections municipales de mars (les 23 et 30) et pour rencontrer les sympathisants et militants du parti au cours d’un dîner.

Une alternative au PS et à la droite, « divisée »

Entourée de Nicolas Bay, candidat à Elbeuf, et des autres têtes de listes investies dans le département, elle a donc dessiné les grandes lignes de la campagne à venir et réaffirmé la stratégie du Mouvement Bleu Marine. « Nous voulons nous positionner comme alternative principale au PS, qui a un quasi-monopole sur ce secteur. La droite ici est soit divisée, comme on le voit à Rouen, soit inexistante, comme c’est le cas à Elbeuf ou Oissel. »

L’objectif principal est donc d’acquérir une implantation locale qui manque au parti depuis 2001. Marion Maréchal-Le Pen et les cadres locaux du FN sont confiants : « Nous ne faisons pas dans le triomphalisme mais nous avons une réelle volonté de peser dans le débat local. Nous espérons tout de même obtenir des scores de plus de 10% sur chaque municipalité et ainsi avoir des élus dans toutes les mairies. »

Les municipales : un processus de conquête

La campagne municipale est ainsi l’occasion pour le FN de se réaffirmer sur la scène politique locale. « Avoir des élus municipaux nous fera gagner en légitimité auprès du public et des médias, nous permettra d’agir et de réagir et d’intégrer les intercommunalités. Les municipales ne sont qu’une première étape dans notre processus de conquête. »
Le Front National entend aussi montrer un nouveau visage. « Marion incarne le renouveau de notre parti. Un parti plus jeune, plus ouvert et plus pugnace », estime Nicolas Bay.

Dieppe ou Sotteville-lès-Rouen : une nouvelle génération décomplexée

L’intéressée souligne la progression du Front National auprès des 18-25 ans et ne manque pas de mettre en avant la jeunesse de certains candidats tels que Romain Barelle, 24 ans, qui fait campagne à Sotteville-lès-Rouen ou Stéphane Mauger, 22 ans, candidat à Dieppe.

On voit émerger une nouvelle génération de trentenaires complètement décomplexée par rapport à l’image habituelle du Front National et contribue ainsi à la normalisation de notre parti », se félicite Marion Maréchal-Le Pen.
« Cette campagne va nous donner une image plus accessible, humaine et ouverte en investissant aussi des candidats qui ne sont pas encartés au FN. »

Sur le département, le Front National aurait déjà investi une trentaine de listes étiquetées Mouvement Bleu Marine.

Source: 76actu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s