Municipales à Rouen : la liste Rouen Bleu Marine, « voix des oubliés »

Publié: 22 février 2014 dans News, Politique
Tags:, , , , , ,
Les principaux colistiers autour de Guillaume Pennelle

Les principaux colistiers autour de Guillaume Pennelle

Pari tenu, semble dire le Front National qui a réussi à constituer vingt listes en Seine-Maritime, dont onze dans l’agglomération rouennaise (Rouen, Elbeuf, Darnétal, Sotteville-lès-Rouen, Déville-lès-Rouen, Oissel, Le Petit-Quevilly, Canteleu, Barentin, Le Grand-Quevilly et Mont-Saint-Aignan). Pour soutenir ses candidats, Marine Le Pen sera en Seine-Maritime (au Havre et à Elbeuf) vendredi prochain.

Objectif assumé par Guillaume Pennelle (tête de liste à Rouen, 38 ans, professeur d’histoire dans une institution privée) : entrer au conseil municipal et au conseil communautaire, fort des 11 % réalisés sur la ville aux dernières élections législatives.

Parmi ses premiers colistiers, Claire Pradel (venue de Debout la République), Jean-François Bollens (ancien militant du RPR, « amoureux de Rouen et passionné de culture », ancien militant CFTC) ou encore Katy De Leest (mère au foyer, déçue de Sarkozy).

« Nous nous adressons aux oubliés de la classe politique traditionnelle, aux victimes des injustices, qu’il s’agisse de l’insécurité, de la fiscalité ou du social », martèle le chef de file.

« Dépenses indécentes »

Autour de ces trois thèmes, et de la culture et du transport notamment, Rouen Bleu Marine décline ses propositions. Ainsi, Guillaume Pennelle envisage une « police municipale armée, redéployée » et la création de bureaux d’aides aux victimes. Il veut une évaluation du coût des immigrés clandestins pour la commune et souligne l’urgence de baisser les impôts locaux. Il bat en brèche les projets somptuaires comme le « dispendieux et pharaonique château de la Crea. Ces dépenses sont indécentes dans cette fabiusie, alors que des gens souffrent ».

Sur les rythmes scolaires, il constate « qu’on hérite d’une usine à gaz » et veut créer une école des savoirs pour que les élèves réapprennent à écrire et compter.

« On est là pour accéder aux responsabilités, on sera les porte-voix des Rouennais qu’on n’écoute jamais. Les échos de notre campagne sont bons, le regard porté sur nous a changé. De plus en plus, rive gauche notamment, ce sont d’anciens socialistes qui nous rejoignent », explique le candidat qui espère faire mieux qu’aux législatives.

Programme-Rouen-Bleu-Marine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s