Archives de la catégorie ‘Energie’

bandeau_2014_12_26_6

Marine-Le-Pen-fond-bleu-271x300 Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Pour faire face à l’envolée des prix du pétrole et à l’augmentation des prix du carburant, le gouvernement britannique vient d’annoncer la baisse des taxes sur l’essence qui sera compensée par une augmentation de la contribution financière des compagnies pétrolières.

Cette mesure de bon sens visant à soulager le pouvoir d’achat des Britanniques, s’inspire directement du plan d’action développé par Marine Le Pen et proposé aux Français au début du mois de mars (voir communiqué de presse).

Elle porte un cinglant camouflet aux communicants de l’UMPS qui ne cessent d’ânonner que le Front National n’a ni programme ni solutions crédibles et applicables pour répondre aux problèmes des Français.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, se félicite de la décision britannique et invite au plus vite le gouvernement français à sortir de sa léthargie et à prendre les mesures qui s’imposent pour endiguer la montée continue des prix à la pompe.

lepen_marineCommuniqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

EDF aurait proposé au gouvernement une hausse des tarifs de l’électricité de l’ordre de 5 % par an d’ici 2015, soit 30 % environ en cinq ans.

Cette nouvelle augmentation, d’une ampleur inédite, s’ajouterait à la flambée en cours des tarifs du gaz (+50 % depuis 2005), de l’essence et du fioul domestique. Elle est la hausse de trop pour nos compatriotes, déjà en proie aux plus grandes difficultés financières !

Ce relèvement drastique des tarifs de l’électricité fait écho aux propos du ministre de l’Industrie Eric Besson, qui en février dernier l’avait jugé « inéluctable ».
Il a pour origine principale la libéralisation européenne du secteur de l’énergie, conduite par tous les gouvernements PS et UMP depuis 1996.

La loi NOME votée en 2010, qui oblige sottement EDF à vendre plus cher une partie de sa production, est le fruit le plus récent, et surement le plus nuisible, de cette politique européenne destructrice. Loi NOME dont l’association de consommateurs UFC-Que choisir disait en novembre dernier qu’elle ferait « mécaniquement exploser » les tarifs de l’électricité.

En outre, avec la complicité du gouvernement, EDF adopte une attitude pitoyable en profitant du débat provoqué par la catastrophe de Fukushima pour essayer de vendre à l’opinion publique sa revendication mercantile.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande à l’Etat de prendre ses responsabilités d’actionnaire majoritaire d’EDF en opposant un refus immédiat, catégorique et définitif à ce projet d’explosion des tarifs. Avec plus de 1 milliard d’euros de bénéfices l’an dernier, et 3,9 milliards en 2009, EDF n’a pas besoin d’une telle hausse des prix.

Elle demande une rupture avec la politique européenne de libéralisation et de casse de l’énergie, au profit d’un Etat fort, garant des services publics.

marine_le_pen_6-300x205Communiqué de Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle

Les Français ressentent désormais très durement l’envolée du prix du pétrole causé par les crises arabes et la spéculation. Déjà supérieur à 100 dollars, le prix du baril pourrait même encore doubler et dépasser 200 dollars selon le ministre britannique du développement international.

Les conséquences de cette envolée sont dramatiques pour le pouvoir d’achat de nos compatriotes : hausse des prix à la pompe, et renchérissement du fioul domestique.
Dans les familles modestes, parmi les classes moyennes, l’essence représente souvent une part importante des dépenses.

Il est navrant de constater l’inaction totale du gouvernement face à ce nouveau coup porté au budget des Français, déjà fortement pénalisé par l’explosion des tarifs du gaz et de l’électricité. Au lieu de passer son temps à chercher le meilleur moyen de baisser l’ISF, le gouvernement Sarkozy ferait mieux de se pencher sur ce problème.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, propose un plan d’action immédiat pour contrer l’ascension des prix de l’essence et redresser le pouvoir d’achat des Français :

– Baisse sans attendre de la TIPP, qui représente environ 60 % du prix à la pompe.

– Sur-taxation des profits des grandes entreprises pétrolières et gazières, qui profitent de la hausse des cours, afin d’assurer l’équilibre des finances publiques. Les bénéfices de Total ont par exemple grimpé de 32 % l’an dernier, à 10,3 milliards d’euros !

– Ouverture du chantier primordial de la lutte contre la spéculation internationale sur les produits de base, énergétiques et alimentaires. Aujourd’hui, rien n’est fait dans cette direction, et le FMI continue de minimiser ce phénomène inadmissible.

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le ministre de l’Energie Eric Besson a confirmé la hausse de 5 % du prix du gaz le 1er avril prochain. En un an, les tarifs du gaz auront donc grimpé de 20 %, et même de 50 % depuis 2005 !
En parallèle, le prix de l’électricité ne cesse d’augmenter lui-aussi, de 6 % encore en 2010.

La poussée des prix du pétrole ne peut être tenue pour seule responsable de cette évolution inadmissible.
Les désastreuses directives européennes de libéralisation de l’électricité et du gaz, acceptées par tous les gouvernements UMP et PS depuis 1996, ont progressivement décimé le service public de l’énergie et contraint l’Etat à renoncer à ses prérogatives sur les tarifs appliqués aux consommateurs. La loi NOME votée en 2010 en est le dernier exemple en obligeant sottement EDF à vendre plus cher une partie de sa production.

Les 2 millions de ménages qui habitent des logements peu ou mal chauffés apprécieront le dogmatisme de nos élites dirigeantes.

Ils l’apprécieront d’autant plus quand ils apprendront que GDF Suez, que le gouvernement a privatisé de façon irresponsable, a réalisé 6,5 milliards d’euros de bénéfices en 2008, 4,5 milliards en 2009 et déjà 3,6 milliards au premier semestre 2010…

Marine Le Pen, Présidente du Front National, demande au ministre de l’Energie l’annulation dans l’urgence de la hausse de 5 % des tarifs du gaz et une franche extension du tarif spécial de solidarité gaz. A l’heure où le pouvoir d’achat des Français s’effondre, cette décision de bon sens doit s’imposer.

Marine Le Pen considère par ailleurs qu’un Etat fort a vocation à être le garant des services publics, en étant propriétaire exclusif des entreprises stratégiques de service public et régulateur des tarifs.

Bon bah j’y étais ce matin, à l’entrée du site pour filtrer les invités ! lol !

 

- Bruno Le Maire, ministre de l'Agriculture, pose 
la 1ère pierre d'une centrale biomasse en Seine-Maritime, le 8 avril - 
France 3 Normandie -

Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, pose la 1ère pierre d’une centrale biomasse en Seine-Maritime, le 8 avril

Bruno Le Maire, ministre de l’Agriculture, a posé la première pierre d’une centrale biomasse

Le gouvernement est déterminé a atteindre les 7% de biocarburants dans les carburants routiers avant la fin 2010. C’est avec cet objectif en tête que Bruno Le Maire est venu inaugurer une ligne de production de bioéthanol à Grand-Couronne sur le site Saipol/Diester Industrie.

Le ministre de l’Agriculteur en a profité pour posé la 1ère pierre d’une centrale biomasse en compagnie du PDG du groupe Saipol. Cette centrale produira de l’énergie à partir de matières organiques en mai 2011. Elle devrait générer 17 emplois directs et une cinquantaine de manière indirecte.

Les biocarburants, un choix d’avenir

"C’est un bon choix de la France, un bon choix pour l’environnement comme l’étude de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME)", publiée le même jour, "vient de le confirmer" a affirmé Bruno Le Maire.

D’après le ministre, les biocarburants sont bénéfiques à l’emploi, au développement économique ainsi qu’aux agriculteurs.
Bruno Le Maire s’est réjoui de "la première initiative de contractualisation  entre producteurs de colza et industriels pour faire du diester" qui permettra "de stabiliser les revenus des agriculteurs". Une procédure "conforme à ce que l’on veut faire dans le cadre de la loi de modernisation de l’agriculture" dont l’examen commencera le 18 mai au Sénat.

Vidéo à voir : http://normandie.france3.fr/info/haute-normandie/biocarbuant–visite-de-bruno-le-maire-62389197.html?onglet=videos