Archives de la catégorie ‘Ordinateurs et Internet’

<mode grosse voix du cinéma>

Après avoir poussé les internautes français dans les filets du téléchargement direct en diabolisant le P2P….

Après avoir annoncé vouloir réfléchir sur une légalisation du partage…

Hadopi retourne une nouvelle fois sa veste et souhaite maintenant en finir avec les sites de DDL et de streaming !

</mode grosse voix du cinéma>

Ahaha, sans déconner, un film sur l’aventure Hadopi, ce serait vraiment marrant. Il y aurait tellement de lol… J’invite d’ailleurs Dany Boon à se pencher sur la question… Il ferait un très bon E. Walter. Et dans le rôle de J. Toubon je mettrais Kad Merad, sans oublier M.F. Marais, que je verrais bien incarnée par Josiane Balasko, histoire de tirer à fond les ficelles de la comédie franchouillarde.

Plus sérieusement, j’imagine qu’ils se sont fait souffler dans les bronches après leur annonce de la semaine dernière, car au lieu d’avancer dans le bon sens, ils souhaitent maintenant recommencer les mêmes erreurs, à savoir lutter contre des moulins à vent.

En effet, le souhait d’Hadopi (Voir le rapport des petits MIQkeys), c’est d’abord de lister TOUS les sites à succès… Espérons que contrairement à la dernière fois, ils ne publieront pas la liste 😉

Ensuite, ils veulent négocier avec des régies publicitaires et autres intermédiaires de paiement pour que ces derniers coupent les vivres aux fameux sites… Je vois déjà 2 soucis se profiler à l’horizon… Le premier c’est qu’il y en a qui fonctionnent sans pub, juste pour le plaisir. Le second c’est que les fameuses régies localisées à Malte ou dans d’autres paradis fiscaux n’en ont rien à foutre d’Hadopi.

Ensuite, ils veulent taper sur les sites qui ne sont pas assez stricts sur la modération du contenu piraté en faisant tourner des bots capables de détecter des contenus soumis au copyright. En gros, ils veulent faire ce que fait YouTube en interne, mais en externe et sur tout le web (enfin, j’imagine sur une liste bien définie de sites à emmerder). Le truc qui est marrant avec ces technos, c’est qu’en plus de coûter extrêmement cher (Mais bon, chez Hadopi, on n’est plus à ça près niveau budget), elles sont l’imperfection incarnée. On le voit avec YouTube qui bloque toujours des tas de vidéos qui n’ont pourtant rien à voir avec du contenu copyrighté.

Enfin, ils veulent sortir les gros guns (comprenez la mère justice) et dégommer, peu importe comment, les sites qui bafouent les droits d’auteurs. Blocage, fisc, passage devant le juge…Etc., etc.

Pourquoi pas ? En théorie, ça fonctionnerait si les sites ou au moins les propriétaires de ces sites étaient sur le territoire français. Mais là-dessus je doute que ce soit le cas pour la majorité d’entre eux… Puis on l’a vu, même s’ils chez Hadopi, ils sont forts en spam, ils ne sont pas très doués pour obtenir des résultats auprès du juge.

La bonne nouvelle cette fois, c’est que ce ne sont pas les internautes qui sont visés, mais les sites qui font du pognon (ou pas ?) avec la propriété intellectuelle. Maintenant ce qu’Hadopi « oublie » de mentionner surement parce que c’est trop compliqué pour eux, c’est qu’ils veulent faire au sujet des fournisseurs de seedbox ou de VPN. Parce qu’après avoir migré du P2P au DDL/Streaming, les gens en voyant leurs sites préférés être bloqués vont continuer leur flux cybermigratoire et passer sur des VPN et des seedbox (avec on l’espère tous un retour vers le P2P). J’imagine aussi que des clients torrent anonymes comme Tribler seront aussi massivement adoptés. (Et malheureusement, Tor…)

Et là ça commence à devenir encore plus compliqué pour Hadopi… Pourquoi bloquer un service de VPN ou de Seedbox alors qu’ils peuvent très bien être utilisés pour des choses parfaitement légales ? Hmmm pas facile.

Vous le savez, je suis assez empathique comme garçon. Du coup j’éprouve beaucoup de tristesse pour la Haute Autorité qui me donne vraiment l’impression de vouloir vider la mer avec une petite cuillère fourchette… M’enfin je les comprends aussi… Ils sont la risée de tous depuis le début, leur mission est un fiasco complet et ce qu’on oublie souvent c’est que derrière Hadopi, il y a des hommes et des femmes prêts à tout pour garder leur emploi et leur petits salaire. (Environ 4100 € en moyenne par tête de pipe)

Donc on ne peut pas leur en vouloir de tenter l’impossible 😉 Vous feriez pareil pour garder vos avantages. En ce qui me concerne, je n’éprouve pas plus de sympathie pour eux que pour les sites de DDL/Streaming, donc je vais m’installer confortablement pour regarder ce nouveau spectacle comique et me faire chauffer un peu de popcorn.

Vous en voulez ?

Source :  Korben

R.I.P. Steve Jobs

Publié: 6 octobre 2011 dans News, Ordinateurs et Internet
Tags:,

Voici une chouette infographie représentant les langages de programmation à travers les âges… avec des exemples plutôt sympa d’utilisation actuelle de ces langages pour certains très anciens.

langages-programmation

arton10221-7ce86Au mois de mars, Free avait fait part de son intention d’ouvrir, dans un délai rapide, ses premières boutiques. Le coup d’envoi est sifflé aujourd’hui avec l’inauguration d’un Free Center à Rouen !

Les Rouennais peuvent aller faire un tour au 31, rue Jeanne-d’Arc, en plein centre-ville : c’est ici que se situe la toute première boutique officielle de Free. Plus qu’un simple centre permettant de s’abonner, le fournisseur compte bien proposer un lieu où il sera possible de tester la Freebox et ses fonctionnalités, d’obtenir de l’assistance auprès des conseillers, etc.

En pleine phase de test de son concept, Free rappelle que seuls quelques Free Centers sont prévus à l’ouverture pour le moment. Il n’est pas (encore) question d’ouvrir un vaste réseau de boutiques à travers toute la France, mais au contraire de mettre l’accent sur l’originalité du lieu, au design soigné…

Un lieu centré sur l’expérience

Le Free Center a été conçu pour permettre aux abonnés et aux futurs abonnés de découvrir l’incroyable richesse de la Freebox Révolution. Le Free Center est un lieu de découverte et de pédagogie. L’ensemble des équipements numériques sont connectés et en libre accès. Ainsi, chaque visiteur a la possibilité d’essayer les nombreuses innovations de la Freebox Révolution : Blu-ray, Freebox Replay, Disneytek, télécommande gyroscopique, Internet sur la TV, jeux HD, Gamepad, WiFi, Gigabit Ethernet, téléchargement, partage, etc.

Service VIP pour tous

Un lieu de rencontre ouvert à tous : Freenautes et non-Freenautes. En fonction de ses attentes spécifiques, chaque visiteur peut suivre son propre cheminement sur les écrans tactiles interactifs ou bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Les conseillers du Free Center accompagnent les visiteurs dans leur découverte des services de la Freebox, prennent en charge leurs souscriptions et apportent une assistance sur les questions commerciales ou techniques.

Un concept design

Un concept dont le design incarne ce qui fait de Free une marque unique : innovation, simplicité et transparence. Un design dont le rôle premier est de donner toute sa place à la Freebox Révolution et d’inciter à la découvrir. De grands visuels expriment de la façon la plus directe les bénéfices que chacun peut tirer de la Freebox Révolution.

Une phase pilote de test

A ce stade, Free n’ouvrira que quelques Free Centers. L’objectif de ce test est d’observer comment les abonnés et futurs abonnés s’approprient ce lieu et comment ils utilisent ce nouveau canal de relation abonnés en complément des autres (Web et téléphone).

Vous trouverez un premier aperçu de cet espace dans les quelques photographies ci-dessous, fournies par Free.

Regardez :

fc1

fc2

fc3

fc4

fc5

fc6

L’Australie, qui avait été l’une des premières démocraties à mettre en place du filtrage internet a décidé d’arrêter les frais. Une blacklist a l’origine destiné aux sites pédophiles, qui au fil du temps s’est retrouvée remplie de sites pornos classiques (légaux), mais aussi de sites sur la religion, sur l’euthanasie, des sites comportant des liens bittorrent, des pages wikipédia ainsi qu’un site de pari, une agence de voyage et un dentiste. Bref, du grand n’importe quoi…

Après le calcul du budget pour cette année, le gouvernement Australien s’est rendu compte que la facture d’un tel filtrage, similaire à celui prôné par Loppsi, était un gouffre à fric… Plus de 7,2 millions d’euros dépensés chaque année pour bloquer quelques sites, ce n’est vraiment pas très rentable, surtout que ce genre de filtrage est inefficace. A la fois parce qu’il peut être contourné très facilement avec un VPN à l’étranger ou une connexion passant par TOR et surtout parce que la liste noire contient beaucoup « d’erreurs » et ne peut être maintenue à jour aussi rapidement que se crée ou change d’adresse, les sites à bloquer.

Rétropédalage donc pour l’Australie, qui met en suspens sa politique de filtrage et qui décide d’allouer ces 7,2 millions d’euros à d’autres chantiers. Jouer à Big Brother c’est bien, mais encore faut-il les moyens…

Et en France ? Et bien, d’après une estimation de la Fédération Française des Télécoms, notre petit filtrage nous coûtera cher, c’est à dire 140 millions d’euros si le DPI est mis en place. C’est un peu moins de 20 fois le budget de l’Australie et je n’intègre pas le coût d’Hadopi là dedans… (déjà 12 millions de cramé en 2 ans – 2009/2010)

Mais nous, on s’en fout, on est des oufs gueudins !

Le filtrage bling bling, lorsqu’il sera mis en place, aidera l’Etat à finir de vider ce qui reste dans les caisses de la France, et puis qui sait ? Peut être qu’un jour, quelqu’un de censé dira : C’est trop cher, c’est inefficace, arrêtons le massacre… Peut être…

[Source et photo]

Savez comment réparer simplement un PC sous Windows ? Un Mac ? Ou un ordinateur sous Linux ?

Et bien voici le TUTO ULTIME !!! (in english hein…)

112655-4192011103834am