Articles Tagués ‘élections cantonales’

gendarmes-au-coeur-de-l-action.1189069831Deux bureaux de vote (n°10 et n°11) de Versailles (78) ont une particularité unique en France : situés sur le plateau de Satory, les inscrits sont tous des militaires (et quelques civils de la défense) et leurs familles. Satory accueille en effet les casernes de nombreux gendarmes, dont ceux du Groupement blindé de la Gendarmerie mobile (GBGM), et des logements sociaux de la Défense.

Les résultats des cantonales de dimanche (Canton de Versailles-Sud) montrent à la fois la profonde désaffection des gendarmes à l’égard de la politique conduite par Nicolas Sarkozy et un ralliement au Front National de Marine Le Pen.

Le candidat de l’UMP obtient 12,67 % dans le 10ème bureau (Clément Ader) et 21,43 % dans le 11e (Les Alizés) soit un total de… 67 voix !  En revanche, François-Xavier de l’Estang (FN) obtient 52,94 % des voix dans le 10ème bureau et 37,91 % dans le 11e, soit un total de 186 voix.

Les résultats de ces deux bureaux de vote ne peuvent avoir valeur de sondage sur le vote de l’ensemble des gendarmes et des militaires, mais ils sont néanmoins un indicateur difficile à négliger…

Rappelons que le pouvoir sarkozyste n’est pas au clair sur l’avenir de la gendarmerie, programmant peu à peu sa fusion avec la police nationale, et la fin de son statut militaire. L’Union européenne a déjà indiqué qu’une force militaire ne pouvait assurer des missions de maintien de l’ordre dans un pays membre, et comme toujours UMP et PS se couchent.

Retrouvez par ailleurs la vidéo de Marine Le Pen sur ses propositions pour la gendarmerie ICI

Source

nfCommuniqué du Front National

Comme il était prévu, le ministre de l’Intérieur Claude Guéant cherche à manipuler l’opinion et les médias en intégrant dans le score de ce qu’il nomme « majorité présidentielle » les résultats de candidats « divers droite » qui ont expressément rejeté l’étiquette « UMP », affichant ainsi un score de 32,5 %.

D’après une dépêche AFP, les candidats étiquetés UMP étaient en effet présents dans 1.134 cantons, sur les 2.026 cantons renouvelables.

Sauf à nous faire croire que l’UMP aurait fait 58 % en moyenne dans les cantons où le parti était présent, il est mathématiquement impossible de présenter un tel résultat.

Cette manipulation dénote la panique du système au pouvoir qui vient d’enregistrer une de ses plus lourdes défaites historiques.

Le Front National exige la publication des résultats par étiquettes telles qu’enregistrées dans les préfectures, et annonce qu’il publiera lui-même les vrais résultats si le ministère de l’Intérieur persévère dans sa tentative de manipulation de l’opinion.

Une sage décision de l’UMP

La présidente du Front national Marine Le Pen s’est félicitée au soir du premier tour des élections cantonales d' »une forte poussée » de son parti, doublée d’un « recul assez lourd de l’UMP ». Elle appelle les abstentionnistes à voter pour son parti.