Articles Tagués ‘fn’

Extrait de l’Enquête BuzzFeed News – Sur les 573 candidats que présente le Front national aux législatives (2017), une centaine poste, aime ou partage des contenus homophobes, antisémites, islamophobes ou racistes. Tour de France du FN «dédiabolisé» de Marine Le Pen.

On va se contenter de la circonscription qui nous concerne, la 4ème de Seine-Maritime.

FAIL : En janvier 2016, Marine Le Pen a nommé Jean-Lin Lacapelle «secrétaire national aux fédérations et à l’implantation». Avec une mission: sillonner la France pour écarter des législatives les candidats dont le profil sulfureux et les propos outranciers donneraient une mauvaise image du parti.

FAIL : Nicolas Bay, directeur de la campagne FN des législatives, a qualifié mardi sur France Info cet article de «totalement mensonger». Selon lui, les «candidats disent la vérité». (NDLR : Nicolas Bay connait parfaitement le passé sulfureux de ce gugusse !)

FAIL : Sur France Inter, David Rachline, sénateur-maire de Fréjus, a évoqué d’éventuels sanctions si les propos sont «avérés».

Quenelle et identitaire

C’est qui? Nicolas Goury, candidat dans la 4e circonscription de Seine-Maritime.

Fait d’armes: Passé de la CGT au FN, Nicolas Goury est également proche des milieux identitaires. Il a ainsi été photographié lors d’une action de Génération identitaire à côté d’une banderole «Stop islamisation». On le retrouve également sur une image de propagande du groupe d’extrême droite aux côtés d’autres membres du mouvement.

Lors de son passage au FN, Nicolas Goury a été viré manu militari de la CGT qui n’a pas apprécié son engagement politique. Une décision à laquelle le candidat a tenu à réagir en gratifiant des locaux du syndicat d’une quenelle, geste créé par Dieudonné. Sur Twitter, il avait répondu en expliquant que c’était une «réponse humoristique et pacifique à des gens qui m’ont insulté».

 

 

Les migrants se sont retrouvés au cœur du débat, vendredi 30 septembre 2016 au conseil municipal après la question de l’élue FN I. Gilbert quant à la possibilité d’en accueillir.

« Le FN, c'est la haine et nous l'égalité, la solidarité », ont scandé les militants favorables à l'accueil des migrants.

« Le FN, c’est la haine et nous l’égalité, la solidarité », ont scandé les militants favorables à l’accueil des migrants.

Jusqu’ici très calme puisque tous les points à l’ordre du jour ont été adoptés à l’unanimité, le conseil municipal de vendredi dernier s’est soudain animé, au moment des questions diverses avec l’intervention d’Isabelle Gilbert ciblant les migrants.

Faisant référence à l’annonce par le ministre de l’Intérieur selon laquelle la Normandie doit accueillir 813 migrants suite au démantèlement de la jungle de Calais, l’élue frontiste a demandé si la ville d’Elbeuf est concernée et, si oui, à quelle hauteur ? Elle a ensuite demandé que soit pris en considération le fait que « les Elbeuviens sont déjà durement éprouvés par la crise économique, avec un taux de pauvreté de 27,6 % et un taux de chômage de 21 %, qu’ils subissent déjà une pression fiscale importante, que l’immigration massive nourrit des revendications communautaristes responsables de tensions importantes, enfin, qu’il n’est pas exclu que des terroristes se soient infiltrés dans les groupes migrants disséminés dans les centres d’accueil et d’orientation ».

Après avoir précisé que le FN « n’est pas opposé à l’accueil de famille ou de personnes qui soient de vrais réfugiés », elle a donc demandé à ce que « la ville d’Elbeuf s’engage par tous les moyens légaux à s’opposer au plan d’accueil de migrants et à ne verser aucune subvention aux associations dont l’objet est de promouvoir l’immigration massive et/ou l’accueil de migrants en situation irrégulière ». Tout ceci sous les sifflets des militants de Ras l’front, de la Ligue des Droits de l’Homme ou encore du Collectif antiraciste, présents en nombre, l’info ayant circulé dans la journée sur les réseaux sociaux après avoir fuité, ce que n’a pas manqué de reprocher Isabelle Gilbert au maire !

« C’est bien la première fois qu’on entend le FN se préoccuper de la pauvreté des Elbeuviens. D’habitude, vous appelez les assistés », a alors crié du fond de la salle Didier Étave, que Djoudé Merabet n’a pas réussi à faire taire. « Le FN, c’est la haine et nous l’égalité, la solidarité, l’accueil », a ensuite scandé l’ancien élu d’extrême gauche.

Depuis 1946, un droit constitutionnel

« Parmi les 813 migrants, il n’y a pas de clandestins », a précisé le maire d’Elbeuf avant d’ajouter : « Le droit d’asile est constitutionnalisé en France depuis 1946, juste après une période de guerre ou des dizaines de milliers de nos concitoyens ont trouvé refuge dans des pays tiers. En tant qu’élu de la République, je suis légaliste, j’applique et fais respecter la loi ».

Si les services de l’État n’ont encore fait aucune demande à la ville à ce sujet, Djoudé Merabet a expliqué que si cela devait être le cas, la réflexion serait menée « en tenant compte des équilibres à respecter dans notre ville et en s’assurant que l’accompagnement soit pris en charge par l’État ».

N’éludant pas le contexte économique difficile, il s’est fait le porte-parole des Elbeuviens en déclarant : « Beaucoup de nos concitoyens connaissent en effet la précarité mais je ne crois pas qu’ils soient pour autant insensibles au sort des autres. Ce serait les insulter que de penser ça ».

Enfin, il a conclu à l’adresse d’Isabelle Gilbert « : « Votre vision du monde fait peur et est faite pour faire peur. Agiter les peurs ne constitue pas une politique ; c’est au mieux une posture idéologique, une stigmatisation à visée électoraliste ».

Source : Journal d’Elbeuf

Communiqué de presse du Front National

La cérémonie du centenaire de la bataille de Verdun présidée par M. Hollande et Mme Merkel aura été une véritable insulte à la mémoire de nos Poilus tombés sur le champ de bataille. Alors que nos compatriotes attendaient un hommage solennel pour se recueillir et se souvenir du sacrifice de nos 163 000 soldats morts pour la France, ils ont assisté à des scènes aussi grotesques que profondément indignes et indécentes, comme en témoigne le piétinement des tombes au son des tam-tams…

Manifestement, l’annulation du concert du rappeur « Black M » n’aura donc en rien découragé la caste socialiste dans sa volonté de s’attaquer et d’humilier notre mémoire nationale. À travers cette honteuse « cérémonie d’hommage », comment ne pas voir en effet un véritable mépris à l’égard de ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie pour la grandeur et la gloire de notre nation ?
François Hollande, président qui n’a plus aucune légitimité populaire, a dépassé les bornes de l’ignominie en cautionnant pareil affront. Les Français méritent mieux que des dirigeants rêvant d’un village mondial, et qui font la démonstration au quotidien de leur profonde aversion pour la nation française qu’ils sont censés représenter, incarner et défendre.
Il est temps que cessent ces humiliations répétées à l’encontre de notre pays.

o-FN-LOGO-facebook