Articles Tagués ‘france 2’

Marine Le Pen sur France 2

Publié: 25 avril 2016 dans News, Politique
Tags:,

Marine Le Pen était l’invitée de Roland Sicard dans « Les 4 Vérités » ce 25 avril 2016.

La réaction de notre présidente, Marine Le Pen, suite à la déplorable prestation de François Hollande.

12963881_1339491972733790_1133914022082079611_n

Retrouvez la réaction de Marine Le Pen à l’émission de François Hollande ce soir, jeudi 14 avril 2016, sur France 2 :

« Nous voilà ce soir face à un nouveau grand ratage présidentiel qui en aucun cas ne redonnera espoir aux Français.

Ratage sur le fond bien entendu, puisqu’aucune réponse concrète n’a été donnée à ses interlocuteurs, et qu’aucune annonce susceptible de sortir la France et les Français de l’ornière n’a été faite. Sur tous les sujets, François Hollande s’est contenté d’une laborieuse justification de sa politique. Et au final, il s’est limité à un long plaidoyer de son inaction.

Sur l’économie, on voit bien que rien ne changera : petites retraites, difficultés des PME, lutte contre le chômage, précarité des jeunes, sur tous ces sujets, François Hollande en est resté à ses recettes mille fois évoquées et pourtant toujours en échec ; aucune remise en cause des dogmes européens qui étouffent notre pays n’a été évoquée.
Concernant l’immigration et le communautarisme, rien de nouveau non plus : le président justifie une fois de plus son suivisme de la politique décidée par Madame Merkel sur la question des migrants, et nous annonce même qu’il est contre le voile interdit à l’université, contredisant son Premier ministre, pourtant pour une fois bien inspiré.

S’agissant du terrorisme, il n’est pas parvenu ce soir à justifier son abandon en rase campagne de la déchéance de nationalité, seule mesure valable pourtant un temps défendue après les attentats de novembre ; il n’y avait pas grand-chose dans l’esprit de François Hollande pour lutter contre le terrorisme, on a compris qu’il n’y a désormais plus rien. Le laxisme face à la montée en puissance de l’islamisme est désormais patent : à part un numéro vert, plus rien.

Toujours sur le fond, on relève en particulier que sur ce qui était censé être le thème de l’émission, la démocratie, rien ou presque n’a été dit. La proportionnelle notamment reste ce soir une promesse trahie.

Au-delà du fond, cet exercice de dialogue avec les Français a aussi été un ratage. Avant même d’avoir commencé, cette émission était ratée, tant les polémiques se sont multipliées au sujet de la volonté de l’Elysée de noyauter l’expression des invités et des journalistes. Elle a pris un côté navrant, tant le président cherchait en vain à récupérer les faveurs de Français manifestement plus que déçus.

Comme le quinquennat de son prédécesseur Nicolas Sarkozy, celui de François Hollande se résume à une succession d’exercices de communication qui deviennent artificiels. Comme Nicolas Sarkozy avant lui, François Hollande souffre d’un grave problème qu’aucun spin docteur ne pourra régler : la communication ne peut masquer une action défaillante ; l’enfumage médiatique ne peut cacher une insincérité manifeste. Le président de la République en France, qu’il soit LR ou PS, n’a en réalité plus les manettes, il n’a plus la capacité d’agir sur rien ; et ce ne sont pas quelques émissions taillées sur mesure qui changeront cette réalité fondamentale.

Marine Le Pen propose une autre voie aux Français : le langage de la vérité, et l’action dans l’intérêt du peuple, par le peuple lui-même. Ainsi, il convient avant tout de rétablir la souveraineté nationale, première condition de la vie démocratique de la Nation. Elle a comme objectif de faire en sorte que la parole présidentielle ne se limite plus à un commentaire de l’inaction et du renoncement, mais qu’elle porte une vision et aide les Français à reprendre espoir. »