Articles Tagués ‘guillaume pennelle’

Guillaume Pennelle, Secrétaire Départemental du Front National, était l’Invité de la Rédaction de France Bleu Normandie (Rouen) ce 27 février 2017.

Publicités
Pour le candidat du Front National aux élections municipales à Rouen, il faudrait lutter contre certains commerces à Rouen. Parmi eux : les kebabs !

kebab

76actu a demandé aux candidats aux élections municipales à Rouen leur constat sur l’attractivité économique de Rouen, et, surtout, leurs propositions en la matière. Comment donner envie aux sociétés de s’implanter sur la ville ? Chacun y est allé de ses idées et les principaux candidats ont transmis à 76actu une tribune. Parmi eux, Guillaume Pennelle, le candidat du Front National. Et, parmi ses ambitions, une est plutôt originale : celle de lutter contre la « prolifération » des… kebabs à Rouen, « aux activités souvent douteuses et qui dénaturent l’identité de notre ville ».

Combien de kebabs à Rouen ?

D’où cette question : combien y a-t-il de kebabs à Rouen ? À en croire les Pages jaunes, ils seraient 11. Autant qu’au Havre, toujours selon les Pages jaunes. À titre de comparaison, ils seraient 8 à Caen, ou 15 à Lille. À Rouen, en revanche, les Pages jaunes recensent une quarantaine de pizzerias… Alors, combien de kebabs ? Difficile à savoir. En France, le cabinet Gira Conseil estime à 10 000 le nombre de snacks kebabs qui vendent chaque année environ 280 millions de sandwiches (contre 710 millions de burgers).
Peut-on parler d’une prolifération de kébabs ? Peut-on soupçonner qu’ils aient des activités douteuses ? Pour quelle raison stigmatiser ce type de restauration ? Autant de question qui méritent sans doute le débat. Ou pas.

Source : 76actu

Les principaux colistiers autour de Guillaume Pennelle

Les principaux colistiers autour de Guillaume Pennelle

Pari tenu, semble dire le Front National qui a réussi à constituer vingt listes en Seine-Maritime, dont onze dans l’agglomération rouennaise (Rouen, Elbeuf, Darnétal, Sotteville-lès-Rouen, Déville-lès-Rouen, Oissel, Le Petit-Quevilly, Canteleu, Barentin, Le Grand-Quevilly et Mont-Saint-Aignan). Pour soutenir ses candidats, Marine Le Pen sera en Seine-Maritime (au Havre et à Elbeuf) vendredi prochain.

Objectif assumé par Guillaume Pennelle (tête de liste à Rouen, 38 ans, professeur d’histoire dans une institution privée) : entrer au conseil municipal et au conseil communautaire, fort des 11 % réalisés sur la ville aux dernières élections législatives.

Parmi ses premiers colistiers, Claire Pradel (venue de Debout la République), Jean-François Bollens (ancien militant du RPR, « amoureux de Rouen et passionné de culture », ancien militant CFTC) ou encore Katy De Leest (mère au foyer, déçue de Sarkozy).

« Nous nous adressons aux oubliés de la classe politique traditionnelle, aux victimes des injustices, qu’il s’agisse de l’insécurité, de la fiscalité ou du social », martèle le chef de file.

« Dépenses indécentes »

Autour de ces trois thèmes, et de la culture et du transport notamment, Rouen Bleu Marine décline ses propositions. Ainsi, Guillaume Pennelle envisage une « police municipale armée, redéployée » et la création de bureaux d’aides aux victimes. Il veut une évaluation du coût des immigrés clandestins pour la commune et souligne l’urgence de baisser les impôts locaux. Il bat en brèche les projets somptuaires comme le « dispendieux et pharaonique château de la Crea. Ces dépenses sont indécentes dans cette fabiusie, alors que des gens souffrent ».

Sur les rythmes scolaires, il constate « qu’on hérite d’une usine à gaz » et veut créer une école des savoirs pour que les élèves réapprennent à écrire et compter.

« On est là pour accéder aux responsabilités, on sera les porte-voix des Rouennais qu’on n’écoute jamais. Les échos de notre campagne sont bons, le regard porté sur nous a changé. De plus en plus, rive gauche notamment, ce sont d’anciens socialistes qui nous rejoignent », explique le candidat qui espère faire mieux qu’aux législatives.

Programme-Rouen-Bleu-Marine

GUILLAUME-PENNELLE2-194x300Communiqué de presse de Guillaume Pennelle, Tête de liste « Rouen Bleu Marine »

Présent depuis plusieurs mois sur le terrain, la liste Rouen Bleu Marine entame la dernière ligne droite dans une dynamique excellente.

Le Front national a déposé sa liste cette semaine en Préfecture. Nous sommes donc prêts pour la bataille des municipales. Les 23 et 30 mars, les rouennais auront donc la possibilité de voter pour la seule liste qui aujourd’hui incarne l’avenir, l’alternative et l’espoir! Liste de rassemblement, elle est constituée de personnes issues de toutes les catégories sociales et de tous les horizons politiques. Elle sera présentée dans les prochains jours !

Avec nous, pas de grands projets fumeux et coûteux, ni ne promesses sans lendemain, seulement des engagements réalisables et respectueux de l’argent public.
La baisse des impôts, la fin des gaspillages et le rétablissement de la sécurité sont nos priorités!