Articles Tagués ‘rbm’

Allocution de Marine Le Pen à l’issue du premier tour des élections Départementales.

Publicités

bandeau_2014_12_26_6

B2WKkarCMAAOv1Y.jpg large

nicolasbay.fr

Militant CGT et candidat sur une liste du Front national à Elbeuf n'est pas incompatible pour Nicolas Goury (Photo : © Le Journal d'Elbeuf)

Militant CGT et candidat sur une liste du Front national à Elbeuf n’est pas incompatible pour Nicolas Goury (Photo : © Le Journal d’Elbeuf)

Si certains à la CGT ne cachent pas leur hostilité à l’égard du Front national (Le Journal d’Elbeuf du 30 janvier 2014), ce n’est pas le cas de Nicolas Goury, qui affiche clairement la couleur à l’approche des élections municipales en annonçant son ralliement à la liste de Nicolas Bay, notamment suite au positionnement concernant la Crea à laquelle il se déclare fermement opposé depuis des années.

Les ouvriers se trompent-ils ? »

« Un sondage Harris Interactive publié par Le Monde en avril 2013 démontre que le vote ouvrier s’oriente massivement vers le Front national. Les ouvriers se trompent-ils ? Non. Quand ils votent pour le FN, au même titre que pour la CGT au sein de leur entreprise, c’est avant tout pour défendre leurs intérêts collectifs et sociaux », déclare ce passionné d’histoire locale sur qui Charles Brisson exerce une véritable fascination.

Ouvrier dans l’industrie métallurgique depuis l’âge de 18 ans, Nicolas Goury a « participé à de nombreuses luttes sociales dans la région d’Elbeuf », notamment celle qui a abouti à la fermeture d’EMT/Autoliv à Caudebec, d’où il fut licencié avec cinq membres de ma famille suite à la délocalisation de l’activité en Turquie.

« Sensible à ce contexte préoccupant, je suis carté depuis de nombreuses années à l’union locale CGT d’Elbeuf où j’ai suivi des formations syndicales. Aujourd’hui, j’ai décidé de rejoindre la liste Elbeuf Bleu Marine conduite par Nicolas Bay pour les prochaines élections municipales. Cet engagement est cohérent dans ma volonté de défendre les Elbeuviens contre la politique du PS qui ne cesse de multiplier les injustices sociales et ceci, malgré ses alliances avec les partis prétendument « socialistes » dont les dirigeants cégétistes font la promotion à peine cachée (Parti de Gauche, Parti Communiste) », expose le président de l’association Les Amis du Patrimoine d’Elbeuf.

Pour la CGT, c’est « incompatible »

Jointe au téléphone, l’Union Locale CGT d’Elbeuf ne tergiverse pas sur le sujet. S’ils reconnaissent qu’ils ne sont pas dans l’isoloir pour voir ce qu’il s’y passe, ses dirigeants, pour autant, estiment que ce positionnement de l’un de leurs syndiqués est « totalement incompatible » avec l’activité de l’UL : « Anti-syndicat, anti-grève, le FN se trouve en opposition avec les valeurs défendues par la CGT. S’il devait un jour l’emporter au niveau national, le droit du travail serait remis en cause ».

S’appuyant sur des textes, l’intéressé, qui n’est pas du même avis, voit là l’occasion de rappeler à ses camarades de l’Union Locale que « la CGT adhère à la Charte d’Amiens de 1906 qui affirme la stricte neutralité politique du syndicat et l’entière liberté d’opinion et d’engagement du syndiqué. Afin de continuer à défendre mes concitoyens avec le Front national comme mes collègues salariés avec la CGT, j’ai l’espoir que l’UL d’Elbeuf comprenne ma démarche, loin de toute discrimination politique ».

Vers l’exclusion ?

A priori, c’est mal parti, les instances locales de la CGT, en concertation avec l’UD (Union départementale), réfléchissant aux suites à donner au positionnement de ce syndiqué de fraîche date (2011, selon l’UL d’Elbeuf*) qui « ne serait pas un militant particulièrement actif ». En clair, là encore, on se dirige vers l’exclusion…

* Précision : Nicolas Goury nous ayant fait parvenir sa carte de la CGT, il est en fait adhérent depuis 2008.

Source: Le journal d’Elbeuf

 

Être à la fois militant à la CGT et candidat aux municipales sur une liste Front National : antinomique ? Le candidat-militant d’Elbeuf, Nicolas Goury, estime que non.

Militant CGT et candidat sur une liste du Front national à Elbeuf n'est pas incompatible pour Nicolas Goury (Photo : © Le Journal d'Elbeuf)

Militant CGT et candidat sur une liste du Front national à Elbeuf n’est pas incompatible pour Nicolas Goury (Photo : © Le Journal d’Elbeuf)

Nicolas Goury est ouvrier métallurgiste et adhérent CGT de l’Union locale d’Elbeuf. À l’occasion des municipales 2014, il a annoncé qu’il rejoignait « la liste Elbeuf Bleu Marine ». L’affaire fait grand bruit au sein de  l’Union locale CGT d’Elbeuf, qui a déclaré au Journal d’Elbeuf, que « ce positionnement de l’un de leurs syndiqués, est totalement incompatible avec l’activité de l’Union locale ».

Un engagement incompatible selon la CGT…

Anti-syndicat, anti-grève, le FN se trouve en opposition avec les valeurs défendues par la CGT. S’il devait un jour l’emporter au niveau national, le droit du travail serait remis en cause », prédit l’UL CGT d’Elbeuf.

Nicolas Goury n’est évidemment pas de cet avis et il rappelle d’ailleurs que depuis l’âge de 18 ans il a « participé à de nombreuses luttes sociales dans la région d’Elbeuf, notamment celle qui a abouti à la fermeture d’EMT-Autoliv à Caudebec-lès-Elbeuf» , d’où il a été licencié avec cinq membres de sa famille, « suite à la délocalisation de l’activité en Turquie ».

Nicolas Goury revendique son « entière liberté d’opinion »

Et le candidat ne manque pas d’étayer son propos, prouvant que son engagement au FN n’est pas incompatible avec le fait d’adhérer à la CGT : « La CGT adhère à la charte d’Amiens de 1906, qui affirme la stricte neutralité politique du syndicat et l’entière liberté d’opinion et d’engagement du syndiqué. Afin de continuer à défendre mes concitoyens avec le Front national, comme mes collègues salariés avec la CGT, j’ai l’espoir que l’UL d’Elbeuf comprenne ma démarche loin de toute discrimination politique. Mon engagement est cohérent dans ma volonté de défendre les Elbeuviens contre la politique du Parti Socialiste, qui ne cesse de multiplier les injustices sociales ».

La CGT pourrait décider d’une exclusion du candidat

Selon le Journal d’Elbeuf, le vœu de Nicolas Goury d’être entendu et compris du syndicat a néanmoins peu de chance d’être exaucé : les instances locales de la CGT et l’Union départementale réfléchiraient actuellement aux suites à donner à cette affaire, qui pourrait se terminer par l’exclusion pure et simple de l’intéressé.

 

Capture-d’écran-2014-02-04-à-10.41.37

16 Décembre 2013, « La Voix Est Libre » sur les municipales.

Nicolas Bay – La Voix Est Libre – Partie 1 :

Nicolas Bay – La Voix Est Libre – Partie 2 :