Articles Tagués ‘rouen’

Trois véhicules (une Peugeot 306, une Renault Laguna et une Renault 5) et un scooter ont été détruits dans un incendie qui s’est déclaré dimanche vers 23 h 30, dans un parking souterrain de la rue Verdi, sur les Hauts de Rouen. L’origine du feu n’est pas encore déterminée. Les enquêteurs n’écartent pas la thèse de l’acte criminel.

Bon le seul problème c’est que ca s’est passé dans MON parking ! A 20 mètres de ma voiture ! Je m’en suis sorti avec un GROS LAVAGE et un phare, déjà fêlé, qui n’as pas supporté la chaleur ! … Et de la suie du sous-sol à chez moi !!

Recueilli samedi sur le bord de la route, l’homme a été transporté à l’hôpital où il a été plongé dans un coma artificiel pour limiter ses souffrances. Les circonstances de l’agression restent mystérieuses et la police cherche des témoignages.

Les policiers de Rouen enquêtent sur une agression qu’ils soupçonnent être de caractère homophobe, qui s’est produite dans la nuit de vendredi à samedi dans la forêt de La Londe, sur la commune de Grand-Couronne, à une dizaine de kilomètres au sud de Rouen, en Seine-Maritime. Samedi vers 13 heures : un homme de 25 ans arrête une voiture sur la route, il est grièvement blessé et explique aux passagers qu’il est gay et qu’il a été agressé la nuit précédente à 500 mètres de là, dans une clairière, par trois hommes qui l’ont frappé et brûlé. Souffrant beaucoup, le jeune homme a réussi pendant la nuit à se trainer jusqu’à la route…

Brûlures sur 30% du corps
Transporté au CHU de Rouen, les médecins constatent des brûlures du deuxième degré sur 30% du corps, sur le thorax, les jambes et le pied droit. L’homme est originaire du Petit-Quevilly, près de Rouen, et est enseignant dans l’Eure. Il a été plongé dans un coma artificiel pour ne pas souffrir davantage et ne pourra pas répondre aux enquêteurs pendant plusieurs jours. Mais il a eu le temps de livrer quelques éléments: trois individus seraient passés près de lui alors qu’il était à côté de sa voiture. Ils auraient d’abord proféré des insultes homophobes avant d’en venir aux mains, et d’asperger le jeune homme d’essence. Sa voiture a été retrouvée calcinée dans la clairière, lieu supposé de l’agression.

L’endroit est bien connu des gays de la région pour être un lieu de drague aussi bien diurne que nocturne. Le parquet de Rouen a saisi la police judiciaire pour mener les investigations nécessaires. Les enquêteurs ont procédé à des prélèvements sur place et sont à la recherche d’éventuels témoignages sur ce qui a pu se passer dans la nuit de vendredi à samedi à cet endroit. 

Source : www.tetu.com

Le lien pour le JT de France 3 du Samedi 26 Septembre :
 
Et oui ca existe encore à notre époque….
 
Paris-Normandie :
 
Un jeune homme âgé de 25 ans a été agressé dans la nuit de vendredi à samedi dans la forêt des Essarts, près de Rouen, par trois autres hommes. Après l’avoir roué de coups en lui adressant des injures à caractère homophobe, le trio l’a aspergé d’essence avant de le transformer en torche humaine. Le jeune homme a réussi à éteindre le feu avant de ramper vers un chemin passager. Transporté dans un état grave au CHU de Rouen, ses jours n’étaient plus en danger samedi soir. Une enquête est ouverte.