Articles Tagués ‘windows’

Savez comment réparer simplement un PC sous Windows ? Un Mac ? Ou un ordinateur sous Linux ?

Et bien voici le TUTO ULTIME !!! (in english hein…)

112655-4192011103834am

Publicités

wallpaper-72967-1

Voici une vidéo plutôt impressionnante d’un mec qui démarre avec un MS-DOS 5 et qui applique les mises à jour successives de tous les systèmes d’exploitation (ou presque) de Microsoft (sans formatage donc). Il fait donc les upgrades successifs de MS-DOS 5 -> Windows 1 -> Windows 2 -> Windows 3 -> Windows 3.1 -> Windows 95 -> Windows 98 -> Windows 98 SE -> Windows 2000 -> Windows XP SP2 -> Windows Vista -> Windows 7.

Pour ses tests, il installe au tout début Doom et Monkey Island et dès que l’OS le lui permet, il met quelques couleurs flashy en fond d’écran et barre des applications pour voir si les mises à jour conservent bien la compatibilité des applications et la conservation des préférences utilisateurs… Et le résultat et plutôt impressionnant !

Pour le coup, Microsoft a assuré… MS-DOS date de 1981, Windows 1 de 1985 et Windows 2 de 1987 et voir que les mises à jour se font sans pépin, que les applications fonctionnent toujours et que les préférences sont conservées (sauf avec Windows XP) plus de 28 ans plus tard, c’est impressionnant !

Un bon petit saut dans le temps en tout cas…

[Source]

On nous le répète sans cesse à la télé, Internet est DANGEREUX ! (lol hein)

D’ailleurs, il existe de nombreux pièges dans lesquels peuvent tomber même les plus informés d’entre nous… Par exemple, on rencontre souvent aux quatre coins de la toile de jolies publicités pour des utilitaires comme Mega Antivirus 2012, Windows Optimal Tool ou HD Scan Antivirus…etc qui promettent une défragmentation efficace, une sécurité à toute épreuve contre les virus ou tout simplement une optimisation de la base de registre au poil.

Méfiance !

Ces logiciels au look aguicheur sont pour la plupart de faux outils qui vont véritablement vous pourrir la vie. Tout d’abord, certains d’entre eux sont payants… Vous devrez donc lâcher votre n° de carte bleue sur un site propre en apparence mais contrôlé par un cybercriminel quelconque. Ensuite, une fois en possession de ce logiciel, et bien vous l’installerez pour défragmenter (par exemple) votre pauvre petit disque dur. Tout se passe bien, mais c’est en apparence seulement car pendant que vous regardez les petits clusters passer au vert, vos données personnelles s’envolent en Chine et de nouveaux malwares sont téléchargés sur votre ordinateur pour en faire par exemple un botnet. Et voilà comment on se retrouve avec une machine vérolée, une identité volée et probablement quelques ennuis dont vous aurez connaissance une fois qu’une société quelconque chez qui le cyber criminel aura été faire ses courses, portera plainte contre vous.

Vous devez me trouver assez sombre mais ce n’est pas de la fiction. Ce genre de choses arrive tous les jours. Et pour illustrer cela, la société Lavasoft qui édite le célèbre logiciel Ad-Aware a mis en place une galerie de ces faux logiciels (ou en anglais Rogue Software). Et c’est un vrai régal. Ils sont tous plus vrais que nature, avec des noms complètement basiques et pour la plupart vraiment dangereux.

Le site donne pour chacun de ces malwares une description détaillée, une date de « découverte » et la liste des fichiers, répertoires, clés de registres…etc que le soft se permettra de modifier ou de créer à votre insu.  Comme vous le verrez, les cyber-criminels ont vraiment de l’imagination et un savoir faire de l’imitation qui inspirerait confiance même au plus méfiant des Windowsiens.

D’ailleurs si vous aimez le thème de la cybercriminalité, je vous invite aussi à découvrir un tout nouvel outil lancé la semaine dernière par la société Symantec, qui s’appelle Norton Cyber Crime Index et qui donne en quelque sorte la « météo » du jour de la cyber criminalité.

Vous saurez quels sont les pays les plus touchés par les botnets aujourd’hui, quelle est la dernière « technique » du jour pour voler votre identité, quelle est la dernière fraude et le dernier malware découvert, quelles sont les cibles privilégiés, sans oublier les volumes de spams…etc. Bref, un grand nombre d’infos et de stats sympas accessibles au grand public parlant anglais. Concernant l’index façon Defcon c’est un peu gadget et les données sont issues uniquement des sentinelles de Symantec mais en attendant une mise en commun (sous forme d’OpenData ?) de ce type de données collectées par tous les éditeurs de solutions de sécurité, c’est mieux que rien.

[Source et photo]